dimanche 18 octobre 2015

Manque de fer, les troubles sur la santé

Pour un bon équilibre, le fer est indispensable à notre organisme. Une fatigue anormale peut être un manque de fer, un trouble sur la santé à ne pas négliger.

Manque de fer, les troubles sur la santé


Manque de fer, les troubles sur la santé.


Présent dans les globules rouges du sang, le fer permet le transport de l'oxygène à tous nos organes et cellules, et donc leur bon fonctionnement. Cela explique qu'un manque de fer entraîne des troubles variés sur la santé.


  • Une fatigue anormale est caractéristique. Vous pouvez aussi être sujet(te) aux infections saisonnières. D'autres troubles sur la santé sont fréquents : pâleur du visage, chute des cheveux, ongles cassants, fourmillements dans les jambes. À un stade de carence plus importante avec des réserves de fer épuisées, s'installe une anémie : vous pouvez alors ressentir une fatigue musculaire, être essoufflé(e), avoir des palpitations, une tension basse avec la sensation de tête qui tourne.


Manque de fer, les femmes sont davantage touchées


  • Une femme sur quatre serait concernée. Première raison, des apports en fer souvent insuffisants. Ce peut être le cas si vous consommez peut d'aliments riches en fer : viande rouge, foie, boudin noir, moules et huîtres, légumes et fruits secs. Ou si vous êtes végétarienne). Seconde raison : chaque mois, vos règles, surtout si elles sont abondantes, vous font perdre du sang, donc du fer.


Des circonstances médicales sont aussi responsables de grandes pertes en fer


  • Suite à un accouchement, perte de sang lors d'une opération, saignement digestif ignoré, affections de l'intestin comme la maladie de Crohn...


Dans d'autres situations, le stock en fer de l'organisme est correct


  • Alors ce fer est transitoirement bloqué dans des sites de stockage (foie par exemple) : on parle de carence martiale fonctionnelle. Elle apparaît au cours d'infections, de maladies cardiovasculaires ou rhumatismale, de cancers...


Une fois le diagnostic de carence confirmé par bilan sanguin


  • Le médecin prescrit des comprimés supplémentaires. Il vous conseillera d'adapter votre alimentation, et recherchera une cause à votre manque de fer. Si les comprimés ne sont pas assez efficaces, contre-indiqués (prise de certains médicaments), ou mal tolérés (ballonnements, douleurs abdominales, diarrhée), un fer administré par perfusion intraveineuse peut être utilisé.

Le saviez-vous ?


  • Une consommation importante de thé gêne l'absorption du fer. Et il est conseillé de le boire au moins une heure avant ou après les repas.
  • La vitamine C au contraire améliore l'absorption du fer. Mettez des fruits au dessert.