mardi 26 janvier 2016

Santé : 5 bonnes raisons de faire la sieste

Quelques minutes suffisent... Découvrez 5 bonnes raisons de faire la sieste pour garder la forme et la santéEn dehors des vacances, on s'autorise rarement à sommeiller dans la journée. Pourtant, quelques minutes ou dizaines de minutes de sieste, de temps à autre, suffisent pour ressentir les bienfaits !

Santé, 5 bonnes raisons de faire la sieste



Santé : 5 bonnes raisons de faire la sieste


La sieste, un besoin biologique


Plus de 90 % des mammifères dorment plusieurs fois par jour. Il serait donc naturel que l'homme aussi s'octroie un petit somme (une sieste) dans la journée. Mais la vie moderne qui nous monopolise beaucoup ne nous le permet que très rarement. C'est ainsi qu'un tiers d'entre nous souffre d'un déficit de sommeil.

Mais, on sait que le manque répété de sommeil peut avoir des conséquences néfastes : diabète, prise de poids, troubles gastro-intestinaux, hypertension, maux de tête, dépression, sans oublier la somnolence au volant.

Alors que nous dormons en moyenne 1 heure et demie de moins qu'il y a 50 ans, et malgré les louanges des études scientifiques, la sieste garde mauvaise presse. Car, chez nous, le sommeil se confond bien souvent avec la paresse. Pourtant, la réhabilitation de la sieste devrait tous nous concerner !


La sieste pour bien recharger ses batteries


Une micro-sieste (2 à 5 minutes peuvent suffire) permet de chasser la sensation de fatigue dans un environnement peu propice au sommeil (dans les transports en commun, dans une salle d'attente, au travail...). C'est d'ailleurs la technique adoptée par les
navigateurs. Ces champions de la micro-sieste peuvent ainsi s'endormir profondément et se réveiller en pleine forme quelques minutes plus tard.

Si vous n'y parvenez pas du premier coup, persévérez et, progressivement, vous serez capable de faire des siestes de plus en plus courtes et de plus en plus réparatrices. Et dites-vous qu'une somnolence de 5 minutes suffit pour retrouver de l'énergie.


La sieste pour la santé


Des études récentes vantent les mérites de la sieste, aussi courte soit-elle. Les personnes souffrant d'hypertension artérielle s'adonnant à la sieste digestive voient leur tension baisser significativement. 

En diminuant le stress, facteur important de risque cardiovasculaire, la sieste contribue à long terme à réduire les dégâts sur les vaisseaux et le cœur. De même, la sieste permet de retrouver un bon fonctionnement du système immunitaire.


La sieste augmente les capacités intellectuelles


Préconisée " après le déjeuner " par l'INPES (Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé) dans son guide Bien dormir, mieux vivre, " une sieste de 20 minutes permettrait de réduire les risques d'accidents de la circulation ou du travail, améliorerait la mémoire, libérerait la créativité, dissoudrait le stress, rééquilibrerait le fonctionnement du système nerveux et serait bonne pour la digestion et le cœur ! "

Plusieurs études ont su établir un lien entre la sieste et l'augmentation des performances cognitives et psychomotrices. Ainsi, les personnes qui font la sieste sont plus dynamiques et plus créatives l'après-midi, comparées à celles qui ne la pratiquent pas.

Attention, au-delà de 20 à 25 minutes, vous entrez dans une phase de sommeil profond. Le réveil sera alors plus difficile et vous risquez de faire l'expérience de l'inertie du sommeil, cet état vaseux, léthargique, dont on a du mal à émerger. D'où l'importance de régler son réveil.


La sieste pour rattraper une nuit trop courte


Si la sieste dure au moins 45 minutes, elle permet de rattraper une nuit trop courte, ou d'anticiper sur la nuit suivante si celle-ci s'annonce insuffisante. Plutôt réservées aux week-ends ou aux vacances, à condition de s'être levée avant 9 h du matin, ces longues siestes ne sont pas recommandées en pratique régulière. Elles correspondent en effet à un cycle de sommeil complet, et risquent de perturber vos nuits.


La pause sieste à l'étranger est parfois sacrée !


Pour remonter aux origines de la sieste, direction l'Espagne, où est né le mot siesta, qui signifie " la sixième heure après le réveil ". Dans ce pays, et plus particulièrement en Catalogne, c'est tout le royaume qui s'endort après le déjeuner. Mais pour rencontrer les vrais champions de la sieste, il faut aller en Chine. 

La-bas, le droit à la sieste est inscrit dans la Constitution et de nombreuses entreprises s'assoupissent  après le repas de midi. Au Japon, certaines compagnies l'imposent même à leurs salariés. Et aux États-Unis, le concept de la power nap (sieste énergisante, ou encore sieste flach) connaît un franc succès.