Découvrez ici les meilleures infos du site Santé pratique

Oreille interne perte d'équilibre, vertiges...

Santé : d'où viennent nos vertiges ?
Impressionnants mais rarement graves, les vertiges sont le plus souvent dus à un problème au niveau de l'oreille interne. Quelques conseils pour les traiter au mieux.



Oreille interne perte d'équilibre, vertiges...


Oreille interne perte d'équilibre, vertiges...


Quand tout se met à tourner du sol au plafond, que l'on a l'impression de tomber ou de tourner sur soi-même, il y a forcément de quoi paniquer. Pourtant, ces différentes sensations de vertige nécessitent rarement de consulter en urgence. 
Mais il faut quand même en parler à votre médecin pour être orienté au besoin vers un ORL, car ce type d'épisode peut récidiver et finir par être invalidant.



Perte d'équilibre, vertiges, l'oreille interne en cause


Les vertiges sont dus à un trouble de l'équilibre résultant d'un dysfonctionnement au niveau de l'oreille interne. Problème le plus fréquent : le dépôt de petits cristaux (otolithes), qui flottent habituellement dans le liquide naturellement présent dans l'oreille interne, permettant ainsi une bonne perception des mouvements.

On parle alors de vertiges positionnels paroxystiques bénins
(VPPB). Souvent violents et brefs, ces VPPB sont déclenchés par un changement radical de position, comme le coucher, le lever ou le fait de tourner la tête rapidement.

Autre cause possible : la névrite vestibulaire. Cette atteinte inflammatoire du nerf vestibulaire (qui innerve le vestibule, organe de l'équilibre dans l'oreille interne, au cerveau), souvent d'origine virale, provoque une crise de vertige qui dure plusieurs jours et régresse progressivement.

Enfin, la maladie de Ménière peut expliquer des vertiges intenses, qui vont durer de vingt minutes à quelques heures et s'accompagner de nausées, voire de vomissements importants, d'acouphènes et d'une perte d'acuité auditive.


Perte d'équilibre, vertiges, faites un premier bilan


Pour faciliter le diagnostic, listez les caractéristiques de vos vertiges. Afin de déterminer leur cause, votre médecin a en effet besoin de connaître la durée et la fréquence de vos crises ; si elles sont accompagnées d'autres symptômes (nausées, vomissements, sueurs, baisse d'audition, acouphènes); si elles sont déclenchées par des mouvements ou des positions spécifiques.

Il faudra aussi préciser à votre médecin, si vous avez eu par le passé des problèmes d'oreille (des infections, des traumatismes, de la chirurgie) et s'il y a dans votre famille des personnes sujettes aux vertiges. Enfin, ne pas oublier de lui indiquer d'éventuels traitements médicaux en cours.


La rééducation et les médicaments soulagent rapidement


Pour guérir un vertige positionnel paroxystique bénin, l'ORL effectue une manipulation afin de disperser les dépôts de cristaux. En cas de névrite vestibulaire, le médecin prescrit des médicaments antivertigineux et antinauséeux, suivi au besoin de séances de rééducation chez le kinésithérapeute si des troubles de l'équilibre persistent.

En revanche, aucun médicament n'est réellement efficace contre la maladie de Ménière. Par contre, il est essentiel d'apprendre à gérer son stress, facteur non négligeable dans le déclenchement des crises de vertiges.


Quand faut-il consulter en urgence ?


Des vertiges accompagnés d'autres symptômes nécessitent d'appeler rapidement le 15
Les signes associés qui doivent vous alerter : un choc à la tête, des migraines inhabituelles, une vision double, des difficultés à s'exprimer ou à coordonner ses gestes, une douleur dans la poitrine, des antécédents cardiaques, une fièvre élevée...