Découvrez ici les meilleures infos du site Santé pratique

Bienfaits du magnésium pour la santé : fatigue, stress...

N'hésitez pas à prendre du magnésium, ses bienfaits sont nombreux pour la santé. Fatigue, stress...


Faites une cure de magnésium. Il joue un rôle fondamental dans notre métabolisme, il sert entre autres de " fixateur " du calcium dans notre organisme. Sans magnésium, le calcium ne parviendrait pas à solidifier nos os.



Bienfaits du magnésium pour la santé  fatigue, stress...




Manque-ton souvent de magnésium ?


Au moins 7 personnes sur 10 manquent de magnésium, un minéral qui est indispensable au bon fonctionnement de l'organisme. En cause, un mode de vie stressant et des apports devenus insuffisants. On mange surtout des aliments raffinés (pain blanc, riz blanc), qui contiennent bien moins de magnésium que les céréales complètes (pain complet,de seigle, riz complet...).

Et on consomme peu les aliments qui sont les plus riches en magnésium : légumes secs, fruits oléagineux, cacao. Les poissons, les fruits de mer et les légumes verts en apportent aussi, mais bien moins.



Comment savoir si on est en déficit de magnésium ?


Ce qui évoque un déficit en magnésium, c'est un ensemble de plusieurs symptômes : de petites contractions musculaires de la paupière, elle saute de façon répétée. Et vous pouvez ressentir aussi de la fatigue, de l'anxiété, une irritabilité, avoir des crampes, des réveils nocturnes ou des maux de tête. Une plus grande sensibilité au stress est classique aussi.

Et là, c'est un cercle vicieux : l'état de stress augmente l'élimination urinaire du magnésium, donc provoque une carence de plus en plus importante. D'où dans ce cas, le conseil habituel : prenez des compléments.




Manque de magnésium, faut-il consulter un médecin ?


Devant des signes évoquant un manque, on peut prendre du magnésium en cure de 2 à 3 mois, renouvelée au changement de saison. Mais veillez aussi à avoir une alimentation équilibrée.

En revanche, en cas de troubles trop sévères (grosses insomnies ou palpitations importantes), consultez le médecin : il prescrira une analyse de sang (dosage du magnésium érythrocytaire, le plus fiable), et procédera à des tests musculaires pour rechercher les contractures.



Tous les compléments en magnésium se valent-ils ?


Les divers sels de magnésium (comme chlorure, lactate, d'origine marine) sont absorbés de façon assez similaire ; les produits à base d'oxyde le sont moins. Pour l'automédication, la quantité conseillée est d'environ 300 mg par jour. 

Car d'une manière générale, seulement un tiers de ces 300 mg sont absorbés, les deux tiers restants partant dans le côlon, puis les selles. Ce qui peut créer d'éventuelles douleurs abdominales ou des diarrhées, surtout en cas de cure prolongée.

Pour améliorer l'absorption du magnésium, les dernières études scientifiques ont montré que mieux vaut prendre plusieurs faibles doses tout au long de la journée à intervalles réguliers. Le magnésium est mieux absorbé par l'organisme s'il est diffusé de manière continue en petite quantité.

Ce qui n'est pas le cas des comprimés dits à libération prolongée, dosés à environ 300 mg, notamment à 2 couches libérant le minéral comme en 2 prises.

Il existe maintenant une alternative parfaite à la prise de faibles doses répétées : les récents comprimés à libération continue (laboratoires UPSA uniquement). Grâce à " l'enveloppe " du comprimé, le minéral est délivré de façon progressive dans l'intestin durant 8 h.

À la différence des autres présentations, ce magnésium, dont la dose recommandée n'est que de 100 mg, est absorbé en totalité pendant 24 h. De plus, son faible dosage et sa libération continue évitent des dérangements intestinaux.




Peut-on prendre du magnésium en permanence ?


Oui, à l'adolescence : avec la croissance, les besoins en magnésium sont accrus. Ce peut être conseillé aussi aux femmes souffrant d'un syndrome prémenstruel (tensions des seins, fatigue) : des études ont montré qu'elles manquent de ce minéral, et qu'une supplémentation diminue leurs symptômes.

Et à partir de la ménopause (apports moindres, et élimination augmentée) : le magnésium aide à fixer le calcium et peut jouer un rôle préventif par rapport à l'ostéoporose ou des maladies cardiovasculaires. Dans ces cas, la dose est fixée par le médecin.