Results for Hygiène de vie

Quel sont les bienfaits du sommeil sur la santé

décembre 28, 2018
Bien dormir, c'est prendre soin de notre corps qui a besoin de repos pour se régénérer. Les muscles et les os se réparent, notre système immunitaire se renforce, les cellules se renouvellent. Le sommeil agit directement sur la concentration, nos capacités intellectuelle et également sur notre nervosité.



Bien dormir, c'est le secret de la forme !
Un adulte a besoin en moyenne de sept à huit heures de sommeil par nuit. Il est très important de respecter ces besoins et de favoriser l'endormissement en se couchant suffisamment tôt, en évitant les excitants (caféine etc).

Pour bien dormir, il faut également faire attention à la qualité de votre literie directement liées à la qualité de votre sommeil.

Respecter notre sommeil fait parti d'une bonne hygiène de vie. Notre rythme de vie et nos habitudes on bien changé au fil des années avec le progrès (internet, téléphone portable...). À cause de toutes ces nouveautés, bien des gens ont tendance à réduire leur heures de sommeil. Malheureusement, on ne mesure pas assez les conséquences du manque de sommeil sur notre santé, forme et bien-être.

Avec ces quelques conseils, je vous souhaite de retrouver la forme !



Quel sont les bienfaits du sommeil sur la santé Quel sont les bienfaits du sommeil sur la santé Reviewed by Santé pratique on décembre 28, 2018 Rating: 5

Éviter d'attraper des poux, se débarrasser des poux des lentes

novembre 11, 2018
Quelques conseils pour éviter d'attraper des poux, savoir si on a des poux et des lentes, et comment s'en débarrasser.


Éviter d'attraper des poux, se débarrasser des poux des lentes



Comment éviter d'attraper des poux ?


En période d'infection, une prévention précoce et indispensable. Il faut surveiller les cheveux des enfants qui fréquentent régulièrement : écoles, garderies, clubs de sport... De plus, il faut éviter tout contact contre la tête des autres, au cas ou il aurait des poux.

Tous les jours... Pour éviter d'attraper des poux, il vaut mieux avoir chacun sa brosse, son peigne, son bonnet, son écharpe... et ne pas les échanger. Si quelqu'un de proche a des poux (famille ou copains par exemple), si ça gratte... On vérifie au plus vite que l'on a pas de poux, ni de lentes.
Par contre si on a pas de poux, ni de lentes, mais que quelqu'un de proche en a, pour éviter d'en attraper à son tour, il faut garder les cheveux longs attacher.


Comment savoir si on a des poux, des lentes ?

On regarde les cheveux près de la racine, surtout derrière les oreilles et la nuque, en les écartant, pour voir si on trouve des poux ou des lentes. Si on voit un point grisâtre, pour savoir si c'est une lente, on peut la coincer entre le pouce et l'index : s'il reste accroché et qu'on ne peut l'enlever qu'en le faisant glisser le long du cheveu, c'est sans doute une lente.

On passe un peigne à poux dans les cheveux secs, au-dessus d'une surface blanche si possible, par exemple un lavabo ou une baignoire. S'il y a des poux, ils tomberont dans le lavabo ou la baignoire et de cette façon on les verra bien.
Si on voit tomber quelque chose, pour être sûr que c'est un pou, on peut approcher un ou plusieurs cheveux : si c'est un pou, il s'agrippera aux cheveux. Pour éliminer les poux tombés, il faut faire couler de l'eau dessus et les laisser partir dans le trou du lavabo ou de la baignoire.


Comment se débarrasser des poux et des lentes ?


On traite pour s'en débarrasser et éviter de les transmettre aux gens autour de soi. On vérifie les têtes de toute la famille. On prévient tout de suite la maîtresse ou le maître et l'entourage. L'idéal serait que toutes les têtes soient vérifiées et que tous ceux qui on des poux soient traités le même jour, par exemple le samedi, car une tête non traitée peut transmettre de nouveau des poux à son entourage et tout est à refaire.

On achète en pharmacie un produit qui tue d'un seul coup les poux et les lentes. Il faut suivre le mode d'emploi et demander conseil à son pharmacien.
Il est important d'étaler le produit sur l'ensemble du crâne et des cheveux et d'en mettre assez pour couvrir tous les cheveux des racines aux pointes.

Il peut rester des poux morts ou des lentes mortes dans les cheveux après le traitement, même après un ou plusieurs shampoings. Ce n'est pas grave. On peut les enlever avec un peigne à poux.
En même temps que l'on traite les cheveux et le crâne, il faut aussi débarrasser tout ce qui a pu être en contact avec la tête et les épaules (draps, serviettes, doudous, bonnets...) des poux qui peuvent s'y trouver.
Pour cela, on peut tout laver en machine à 60°C au moins. On peut aussi tout enfermer dans un sac poubelle pendant environ deux ou trois jours. Normalement, au bout de ces deux ou trois jours, les poux seront morts.

Attention : presque tous les produits contre les poux peuvent irriter les yeux ou la peau et provoquer des allergies. Ils peuvent même prendre feu, s'ils se retrouvent près d'une source de chaleur. Il faut donc les utiliser avec prudence et uniquement si on a des poux. Ces produits ne sont pas remboursés par le sécurité sociale.




Éviter d'attraper des poux, se débarrasser des poux des lentes Éviter d'attraper des poux, se débarrasser des poux des lentes Reviewed by Santé pratique on novembre 11, 2018 Rating: 5

Les bienfaits de l'activité physique sur la santé

octobre 24, 2018
Il faut savoir que pour maintenir un bon état de santé ou le
retrouver, l'activité physique, associée à des habitudes alimentaires saines, est l'une des clés essentielles pour des effets sur la santé. Quel que soit notre âge, notre corps a besoin de bouger !

Une activité physique régulière, si possible quotidienne, a forcément des effets sur la santé. L'évolution de nos modes de vie fait que nous sommes de plus en plus sédentaires et avons de moins en moins l'occasion d'être actif physiquement. Mais rassurez-vous, avoir une activité physique ne veut pas forcément dire, faire du sport intensif !



Bienfaits de l'activité physique


Les bienfaits de l'activité physique sur la santé

L'activité physique protège notre santé. Elle diminue à la foie le risque de maladies cardiovasculaires et d'hypertension artérielle, mais aussi celui du diabète de type 2, d'ostéoporose et même le risque de développement de certains cancers. Elle limite également la prise de poids et diminue le taux de graisses dans le sang tout en augmentant le " bon " cholestérol.

L'activité physique améliore notre condition physique, augmente la force musculaire en améliorant le souplesse, l'équilibre et la coordination, tout en agissant sur les fonctions cardiaques et respiratoires. Elle permet de rester physiquement plus autonome avec l'âge et aide à lutter contre le mal de dos.

Pratiquer une activité physique nous permet de garder la forme et la santé quasiment en permanence. Les bienfaits sur la santé sont multiples : elle favorise la résistance à la fatigue, diminue l'anxiété et la dépression, aide à se relaxer à ne plus penser à rien, être plus détendu, avoir un meilleur sommeil. Pour résumé, pratiquer une activité physique améliore la qualité de vie.




Les bienfaits de la marche


Les bienfaits de la marche


Pour se muscler en douceur, la marche à pied est une activité physique idéale. Avec la marche l'effort est régulier, on attaque ses réserves de graisses et on muscles ses jambes, ses fesses, ses abdominaux, son dos...


Programmez-vous de longues balades le week-end ou en soirée. Au quotidien essayez de marcher davantage. Pour les plus fidèles à la marche, au début on conseille environ 15 minutes par jour, puis ajouter 5 minutes tous les 4 jours jusqu'à marcher 30 à 45 minutes par jour. Marcher est aussi très recommandé pour les personnes qui ont des problèmes cardiaques.



Les bienfaits du vélo

Les bienfaits du vélo

Comme activité physique pour garder la forme et la santé, je vous conseille également de choisir le vélo. Vous pouvez le pratiquer seul , mais aussi en famille ou entre amis.

Faire du vélo ne veut pas forcément dire de rouler à une vitesse excessive sur plusieurs kilomètres, et après être fatigué. Non, il faut avant tout que se soit un plaisir qui vous permette de garder la forme et en même temps tenir la ligne !

En effet, faire du vélo améliore les capacités cardiovasculaires et respiratoires, il permet de brûler des graisses et favorise la perte de poids, il muscle tout le corps et non pas seulement les jambes. Il développe également l'équilibre ainsi que les réflexes. Avec un vélo vous pouvez rouler à la vitesse que vous désirer, et ce, en limitant grandement les impacts sur vos articulations.

Pour ceux ou celles qui n'aiment pas bouger ou si vous n'êtes pas un ou une adepte de longues balades, essayez quand même d'utiliser votre vélo, par exemple : pour aller à l'épicerie du village, à la poste, la bibliothèque ou la librairie etc...

Cela permet aussi de se changer les idées et de s'oxygéner (changer d'air), enfin, faire du vélo, de la marche... toute activité physique a un effet positif sur notre santé.



Les bienfaits de l'activité physique sur la santé Les bienfaits de l'activité physique sur la santé Reviewed by Santé pratique on octobre 24, 2018 Rating: 5

Soulager les jambes lourdes : traitements naturels

octobre 07, 2018
Voici quelques conseils santé efficace pour soulager les jambes lourdes.
En principe, le sang remonte correctement des pieds vers le cœur, et cela à l'aide des muscles entourant nos veines et grâce aux valvules, petits clapets dans les veines qui empêchent le sang de redescendre. 
Lorsque le sang ne remonte pas bien, et donc stagne dans les jambes, on parle d'insuffisance veineuse : vous ressentez des lourdeurs, douleurs ou picotements désagréables, vos jambes et chevilles peuvent enfler...



Ce problème est favorisé par une prédisposition génétique, les grossesses et la ménopause. Il est aggravé par le surpoids, la sédentarité, les stations debout ou assise prolongées (d'autant plus avec les jambes croisées) et par la chaleur, qui dilate vos veines et gêne ainsi le bon travail des valvules. Cependant, vous pouvez limiter vos souffrances.


Traitements pour soulager les jambes lourdes


Soulager les jambes lourdes : traitement naturel


Dès que vous êtes gênée par des douleurs ou gonflements aux jambes, n'hésitez pas à recourir aux soins suivants.


  • Les médicaments veinotoniques, même s'ils ne sont plus remboursés, ont une efficacité certaine sur ces symptômes. Et ils sont dénués de toxicité. En période de chaleur, prenez-les en continu. Si vous souffrez surtout de douleurs aux jambes, optez plutôt pour Daflon, en respectant les doses par apport à la notice. Si vous êtes ennuyée par des œdèmes, préférez Esberiven, là encore, en respectant les doses. En revanche, dès que vous bougerez davantage en vacances, vous pourrez les diminuer, voire les arrêter.


  • Les compléments alimentaires sont une autre option. Les plantes, telles que le petit houx, la vigne rouge, le marron d'Inde, l'hamamélis (par exemple, Rap Phyto, Angiobiane...), ont une action anti-inflammatoire et anti-œdème qui soulage les jambes lourdes.


  • Utilisez en plus un soin local en crème ou gel. Souvent à base des mêmes plantes pour un effet tonique, et avec du menthol qui apporte un effet fraîcheur durable (Esberiven, Phlébogel, Rap Phyto gel, Jouvence de l'Abbé Soury), ils peuvent être appliqués sur les jambes plusieurs fois par jour (pas de risque au soleil) : l'apaisement est appréciable. Les gels sont en général plus efficaces que les crèmes, car ils pénètrent mieux. Pour une efficacité optimale, appliquez bien le produit en commençant par la voûte plantaire, puis en remontant du pied vers le haut des cuisses.


  • Quant au port d'une contention, l'été on n'a pas trop envie d'y penser ! Mais en cas de travail dans un environnement très chaud, ou durant une grossesse, cela soulage beaucoup les jambes. Les marques (Sigvaris, Radiante, Thuasne ) proposent maintenant des modèles fins. Il faut opter pour une classe 2 : la classe 1 ne sert pas à grand-chose et la classe 3 est trop forte.

    Adoptez ces bons réflexes



    Ils peuvent réellement alléger vos jambes, et donc vos douleurs.


    • Misez sur une activité physique douce : au moins 30 minutes de marche par jour, montée des escaliers, natation, balade à vélo... Pour les jambes lourdes, ces exercices permettent d'activer les multiples petites veines sous le pied et de mettre en action la pompe musculaire du mollet qui fait remonter le sang. Limitez si possible les sports qui "tapent" sur les jambes : course à pied, tennis... Ils ont tendance à agresser la semelle veineuse plantaire et à l'abîmer. Cela dit, mieux vaut du sport (mettre de bonnes chaussures amortissantes) que pas de sport du tout !


    • Sous la douche, matin et soir, appliquez un jet d'eau froide en remontant des chevilles vers les cuisses. Encore plus efficace, alternez eau froide et eau chaude durant 5 secondes pour chacune des jambes, 2 ou 3 fois de suite : cela a un effet vasoconstricteur, puis vasodilatateur, qui effectue un bon drainage. Terminez toujours par l'eau froide durant une dizaine de secondes.


    • Si vous prenez des bains, sortez vos jambes de la baignoire.


    • Découvrez ce remède de grand-mère efficace pour faire dégonfler vos jambes : prenez un bain de pieds dans une bassine d'eau fraîche salée (une poignée de gros sel). Cette solution hypertonique a pour effet de désengorger.


    • Le soir, avant  d'aller vous coucher, levez les jambes à la verticale (si vous pouvez) contre un mur et faites une série de 10 rotations et de 10 flexions-extensions de la cheville : ce petit exercice soulage immédiatement.


    • Dormez avec les pieds du lit surélevés d'environ 5 cm (un bottin peut faire l'affaire).

    Avec ces conseils efficaces, soulager vos jambes lourdes !


    Soulager les jambes lourdes : traitements naturels Soulager les jambes lourdes : traitements naturels Reviewed by Santé pratique on octobre 07, 2018 Rating: 5

    Comment éradiquer la mauvaise haleine naturellement ?

    décembre 01, 2017
    La mauvaise haleine est devenu un handicap social qu'il faut éradiquerEn cas de doute, premier reflex, la pharmacie et ses rayons qui regorgent de produits en tout genre : des pastilles à sucer, des gouttes que vous pouvez mettre dans un verre d'eau et faire un gargarisme pour neutraliser, assainir la bouche, vous avez également des sprays, là c'est le côté pratique à avoir sur soi quand on veut se rafraîchir l'haleine dans la journée.


    Comment éradiquer la mauvaise haleine naturellement ?



    Causes de la mauvaise haleine


    Tous les produits que l'on peut trouver en pharmacie sont efficaces pour masquer la mauvaise haleine, mais ils ne traitent pas la cause. Le plus souvent cette cause, c'est une mauvaise hygiène qui favorise les bactéries qui sont à l'origine de l'halitose, ce sont des bactéries anaérobies qui vont se déposer sur les surfaces dentaire, sur les gencives, sur la face dorsale de la langue et en fait elles vont s'agglomérer dans un bio-film et sur ce bio-film il faut d'abord réaliser une élimination mécanique.


    Solution contre la mauvaise haleine


    Premier moyen d'élimination mécanique, en théorie connue de tous, l'usage de la brosse à dent. Quelle soit manuelle ou électrique, son utilisation devrait se faire trois fois par jour pendant au moins 3 minutes. Après les dents, on n'oublie pas la langue. Sur le dessus d'une brosse à dent traditionnelle, on trouve des petits picots mais il y a aussi des instruments plus spécifique que l'on appelle un gratte langue.

    Les dents, la langue, mais aussi les espaces situés entre les dents, difficilement accessibles sauf si vous avez dans votre panoplie des petites brossettes ou du fil dentaire. Une fois que tout est bien propre, ne quittez pas votre salle de bain avant un dernier bain de bouche, spécialement conçu contre la mauvaise haleine.

    Parmi ces produits pour les bains de bouche on a trois principes actifs : un principe actif qui est l'antibactérien contre ces bactéries anaérobies, des ions métalliques qui vont neutraliser les composés sulfurés volatiles qui sont à l'origine des mauvaises odeurs et enfin un dernier principe actif qui empêche la formation de ces composés sulfurés.
    Attention ces produits ne suffisent pas toujours, alors avant d'investir allez en parler avec un spécialiste qui vous dira quelle est la meilleure solution pour votre mauvaise haleine !



    Comment éradiquer la mauvaise haleine naturellement ? Comment éradiquer la mauvaise haleine naturellement ? Reviewed by Santé pratique on décembre 01, 2017 Rating: 5

    Gynécologie : frottis, règles, contraception...

    septembre 10, 2017
    Même quand tout va bien, dès le début de sa vie sexuelle, chaque femme devrait faire une consultation de gynécologie au moins une fois par an. Effectué par un gynécologue ou un généraliste, ce suivi régulier est un gage de sécurité : le cancer du sein, le cancer du col de l'utérus, les infections sexuellement transmissibles (IST) se soignent mieux quand ils sont détectés tôt. Si quelque chose ne va pas, c'est aussi l'occasion de parler contraception, ou rapports sexuels.


    Gynécologie : frottis, règles, contraception...


    Quand faut il faire un frottis ?


    La Haute Autorité de santé recommande aux femmes un frottis dès l'âge de 25 à 65 ans au moins tous les trois ans, après deux premiers examens normaux pratiqués à un an d'intervalle. Mais beaucoup de médecin préconise un frottis annuel tant qu'il n'y a pas de partenaire sexuel stable, et ce, dès 20 ans.

    Le frottis peut être pratiqué par votre gynécologue, votre médecin généraliste ou une sage-femme. Vous pouvez aussi vous rendre dans un centre de santé de l'Assurance maladie, au Planning familial. Ou encore directement en laboratoire, sur prescription médicale.




    Douleurs pendant les règles, que faut-il faire ?


    Les médicaments anti-inflammatoires type ibuprofène sont particulièrement efficaces, car ils diminuent la production de prostaglandines, les hormones à l'origine de vos douleurs menstruelles. Avalez-le toujours avec un grand verre d'eau, au milieu du repas, pour limiter les effets secondaires sur le plan digestif.

    Oubliez l'aspirine, elle augmenterait vos saignements. Même si vous êtes patraque, essayez de faire du yoga, du vélo, de la natation, de la marche... En augmentant le flux sanguin dans la région du bas-ventre, l'activité physique oxygène les muscles, atténuant ainsi les contractions. Et, bien sûr, appliquez une bouillotte sur votre ventre ou prenez un bain chaud, là aussi pour détendre votre bas-ventre.

    Mais surtout n'hésitez pas à aborder le sujet avec votre médecin à l'occasion d'une prochaine consultation. Les douleurs des règles ne sont pas une fatalité. Après s'être assuré de l'absence de troubles associés (endométriose, fibrome, kyste), votre médecin vous proposera le traitement le mieux adapté (stérilet hormonal, pilule minidosée, comprimés ou suppositoires d'anti-prostaglandines).



    Saignements entre les règles


    Si vous n'avez plus vos règles et que des saignements apparaissent uniquement après des rapports sexuels, le problème s'explique probablement par une petite inflammation du col de l'utérus. Cela n'a rien d'inquiétant et ça se traite avec des ovules. Si ces saignements apparaissent sans raison apparente, l'explication est très certainement hormonale. Certaines femmes, sous stérilet hormonal, sous implant ou sous pilule minidosée, souffrent de petits saignements intempestifs.

    Sans aucune gravité, ce phénomène s'estompe généralement au bout de trois à six mois. Quoi qu'il en soit, toute perte de sang en dehors des règles pouvant faire suspecter une infection, mieux vaut faire faire un frottis. En période de pré-ménopause ou de ménopause, le médecin préférera aussi s'assurer de l'absence de lésions au niveau des ovaires ou de l'utérus avec une échographie.


    Changer de moyen de contraception

    Rien ne vous l'interdit. Mieux vaut cependant refaire le point régulièrement. Aux alentours de la quarantaine, les œstrogènes contenus dans les patchs, les anneaux contraceptifs et certaines pilules peuvent en effet augmenter les risques de pathologies gynécologiques ou cardiovasculaires, surtout quand on fume et/ou présente un fort surpoids.

    Attention aussi aux stérilets classiques en cuivre : ces dispositifs ont tendance à augmenter la durée et l'intensité des saignements. Or, à l'approche de la pré-ménopause, les règles ont naturellement tendance à être plus abondantes. Les alternatives possibles ? Un implant ou un stérilet hormonal.



    C'est normal d'avoir des pertes ?

    Si vous avez des pertes inodores et incolores, il n'y a pas d'inquiétude à avoir. En cas de gêne, portez des protège-slips. Mais attention, jamais de tampon ! Si vos pertes tachent, ont une odeur désagréable et/ou sont irritantes, il faut consulter, car elles peuvent être dues à la présence de chlamydiae, de mycoplasmes ou encore de gonocoques.

    Si vous laissez traîner, ces germes vont favoriser les mycoses, mais aussi multiplier les risques d'infections urinaires à répétition, ou encore déboucher sur une salpingite, une inflammation des trompes à l'origine de problèmes de fertilité et de grossesses extra-utérines.



    Comment venir à bout des mycoses ?

    Même si les mycoses peuvent s'en aller le plus souvent toutes seules, mieux vaut rapidement mettre en place un traitement à base d'ovules antifongiques. Vous limiterez ainsi les risques de récidives. Pensez également aux tampons imprégnés de probiotiques : portés pendant les règles, ils peuvent contribuer à rééquilibrer la flore vaginale.

    Essayez par ailleurs d'identifier les facteurs déclenchant : port de pantalons serrés, de sous-vêtements synthétiques ou de maillot de bain mouillé, prise d'antibiotiques, toilette avec un produit non adapté à l'hygiène intime...



    Causes des cystites

    Chez la femme, la distance séparant l'appareil urinaire du vagin et de l'anus est relativement faible et l'urètre, le canal d'évacuation de l'urine, particulièrement court. Voilà pourquoi il arrive que des germes vivant normalement dans le côlon se retrouvent devant l'extrémité de l'urètre et remontent ce court chemin jusqu'à la vessie où ils se multiplient, provoquant une cystite.

    Le climat hormonal joue également un rôle. Les femmes enceintes, sous pilule ou ménopausée sont plus facilement sujettes aux cystites. Un éventuel lien avec les règles ou le stress n'a, en revanche, jamais été prouvé.

    Pour diminuer la fréquence des cystites, la priorité est de boire 1,5 litre d'eau par jour pour diluer les urines. Et de ne jamais se retenir d'uriner, pour éviter que les urines ne stagnent dans la vessie. Il faut savoir que les médecins considèrent qu'il n'y a rien d'anormal à ce qu'une femme fasse jusqu'à quatre cystites par ans. Ce n'est qu'au-delà qu'ils peuvent être amenés à prescrire des examens plus approfondis.



    Surveillance des seins

    Comment assurer une bonne surveillance des seins ? À tout âge, une autopalpitation mensuelle et un examen clinique annuel permettent de détecter tôt une éventuelle masse suspecte. Tout changement dans l'apparence des seins (renflement ou rétractation de la peau, rougeur, écoulement...) nécessite également une consultation.

    À partir de 40 ans, c'est le médecin, au vu des antécédents familiaux, qui va décider s'il faut ou non passer une mammographie. À partir de 50 ans, le dépistage par mammographie du cancer du sein devient systématique. Entièrement pris en charge par l'Assurance maladie, il a lieu tous les deux ans.



    Gynécologie : frottis, règles, contraception... Gynécologie : frottis, règles, contraception... Reviewed by Santé pratique on septembre 10, 2017 Rating: 5
    Fourni par Blogger.