Fruit et légumes : frais, surgelés ou en conserve

Les fruits et légumes ont un effet déterminant sur notre santé. Ils jouent un rôle protecteur dans la prévention de nombreuses maladies, telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires, l'obésité, le diabète...

Découvrez les bienfaits des fruits et légumes pleins de vitamines, de fibres et pourquoi sont-ils nécessaires à notre santé ?



Fruit et légumes : frais, surgelés ou en conserve



Les bienfaits des fruits et légumes


Au cours des trente dernières années, plus de 250 études ont en effet clairement établi leur rôle préventif sur certains cancers, en particulier ceux des voix aérodigestives supérieures (œsophage, bouche, larynx, pharynx).

Riches en antioxydants (vitamines C et E, polyphénols), les fruits et légumes sont des freins naturels à l'action des radicaux libres qui attaquent nos cellules.
Des études ont aussi montré leur action bénéfique dans la prévention des maladies cardiovasculaires grâce aux effets de la vitamine C, des caroténoïdes, des polyphénols et de la vitamine B9. Les fruits et légumes participent également à prévenir la survenue du diabète en raison de leur faible index glycémique.

Cela concerne tous les fruits, exceptés la banane et le raisin, et tous les légumes, sauf les légumes racines, comme les carottes, le navet et le topinambour, dont l'indice est un peut plus élevé. Très riches en eau et en fibres pour peu de calories, ils favorisent la satiété et contribuent à lutter contre la prise de poids (facteur de risque contre le diabète).

Des fibres qui aident également à lutter contre certains cancers, notamment le cancer colorectal, en augmentant le volume des selles et en stimulant le transit, évitant ainsi la stagnation d'éléments potentiellement cancérogènes dans l'intestin.

Les fruits et légumes apportent enfin un cocktail de minéraux (magnésium, potassium, sodium et calcium) essentiels à notre organisme, et des oligo-éléments (sélénium, chrome) en petites quantités.



Comment manger 5 fruits et légumes par jour ?


Fruit et légumes : frais, surgelés ou en conserve


Il est recommandé de consommer cinq fruits et légumes par jour " sous toutes leurs formes ", ce qui inclut surgelés et conserves. Mais ont-ils vraiment les mêmes propriétés que les frais ? À moins de consommer des fruits et légumes issus de son potager ou d'une production locale (et donc en pleine possession de leurs vitamines), les végétaux frais sont souvent mis à mal par le stockage et la production hors saison.

Selon une étude de l'Institut national de la recherche agronomique, ils affichent parfois des teneurs en vitamines et nutriments inférieures aux légumes surgelés ou en conserve, car ils sont souvent cueillis avant maturité pour une meilleure conservation.

À l'inverse, les légumes destinés à la congélation ou à la conserve sont récoltés à maturité (apport maximum de vitamines) et rapidement traités... Là où le légume frais suit une logistique de stockage qui peut prendre une semaine (ses vitamines et nutriments, sensibles à l'air et à la chaleur, se détériorent).

En outre, le légume frais peut-être l'objet de traitements phytosanitaires après récolte afin de prolonger sa durée de vie. Ce qui implique de l'éplucher et donc de se priver d'une partie des nutriments concentrés dans la peau.

Même si le traitement thermique subi par les surgelés et les conserves affecte les vitamines C et B9, sensible à la chaleur (les légumes surgelés sont d'abord blanchis à l'eau bouillante ou à la vapeur), il permet de stabiliser le produit, et ses bienfaits sont quasi identiques à ceux des frais. Il est vrai, toutefois, que la surgélation et l'appertisation détériorent très légèrement les fibres et augmentent un peu la teneur des minéraux en sodium (sel).

Bon à savoir : carottes, épinards, tomates, haricots verts, brocolis (et tous les crucifères) gardent une très bonne tenue en toutes circonstances, qu'ils soient surgelés ou mis en conserve.

Le saviez-vous ? La pomme de terre n'est pas un légume. D'un point de vue strictement botanique, c'est bien un légume. Mais en terme de nutrition, sa forte teneur en amidon la range dans la catégorie des féculents. Elle ne fait donc pas partie du programme "5 fruits et légumes par jour ".



Cuivre : oligo-élément anti-inflammatoire, anti-infectieux

Le cuivre est un oligo-élément indispensable à la vie, il intervient au niveau du métabolisme général, il est le cofacteur de très nombreuses réactions enzymatiques.

Les premiers gisements de cuivre, ont été découverts il y a plus de 6000 ans sur l'île de Chypre, d'où son nom qui vient du mot latin " Cyprium ".
Dés l'antiquité, le cuivre a été utilisé pour soulager les troubles articulaires cutanés.


Cuivre oligo-élément anti-inflammatoire, anti-infectieux



Bienfaits du cuivre


Le cuivre joue un rôle important dans le métabolisme du fer et dans la synthèse de l'hémoglobine. Le cuivre fait partie des oligo-éléments antioxydants.

Le cuivre est bénéfique pour les organismes vivants supérieurs, comme l'homme, il sera en revanche néfaste pour les organismes vivants inférieurs, comme les virus ou les bactéries. C'est pourquoi le cuivre joue un rôle fondamental dans la stimulation des défenses immunitaires, notamment en prévention des affections ORL, c'est, de plus, un très bon anti-infectieux.

Le cuivre a aussi un pouvoir anti-inflammatoire, il intervient dans la synthèse des tissus conjonctifs, comme le cartilage ou les tendons ainsi que dans la reminéralisation osseuse.


Aliments riches en cuivre


  • Le foie
  • Les huîtres
  • Le chocolat
  • Les pommes de terre
  • Les noix
  • Le raisin
  • Les haricots secs



Eczéma et alimentation : démangeaisons, desquamation

L'eczéma est une éruption avec démangeaisons et desquamation, parfois causée par une sensibilité à des aliments, à des produits chimiques ou à des facteurs environnementaux (sécheresse, par exemple). Ce peut être une réaction allergique ou une réaction immunitaire à une substance par ailleurs inoffensive.

Les symptômes de l'eczéma varient et peuvent apparaître en quelques minutes ou plusieurs heures. La prédisposition à l'eczéma est héréditaire ; il va souvent de pair avec l'asthme, la rhinite allergique ou l'urticaire.


Eczéma et alimentation : démangeaisons, desqamation



Alimentation eczéma


Le rôle de l'alimentation. Les aliments particulièrement susceptibles de déclencher de l'eczéma sont : œufs, lait et produits laitiers, fruits de mer, poisson et arachide. Il faut consulter un allergologue pour éviter de passer par un long régime d'exclusion. Le lait de vache peut causer de l'eczéma chez les bébés et les jeunes enfants ; on essaiera alors le lait de chèvre ou le lait de soja. Beaucoup d'enfants ne font plus d'eczéma à partir de l'âge de 6 ans, mais d'autres ont des poussées tout au long de leur vie.

Manger plus d'antioxydants. La sécheresse peut provoquer de l'eczéma en favorisant la formation de radicaux libres que l'on pourra contrer avec des antioxydants comme le bêta-carotène. Des études préliminaires indiquent que l'eczéma peut s'améliorer si l'on prend des aliments contenant du bêta-carotène. On privilégiera donc les fruits et les légumes orange : abricots, melon, mangue, carottes, potiron, patates douces.

Consommer des acides gras essentiels. Les huiles végétales, les poissons gras et les graines de lin peuvent diminuer l'œdème en aidant le corps à générer des prostaglandines, substances de type hormonal qui réduisent l'inflammation.
L'huile d'onagre est une autre excellente source d'acides gras essentiels. Dans une étude expérimentale, les patients ont vu une amélioration de leurs symptômes quand ils prenaient des suppléments d'huile d'onagre, qui est riche en acide gamma-linolénique. L'huile de colza en referme également beaucoup.

Prendre beaucoup de vitamine B6. Selon des chercheurs, un régime riche en vitamine B6 protège des éruptions allergiques. Huiles végétales, œufs, poissons gras, légumineuses, riz brun, germe de blé et légumes à feuilles vert foncé en contiennent.



Causes de l'eczéma


Les facteurs environnementaux, dont les produits chimiques présents dans notre vie quotidienne favorisent davantage l'eczéma que ne le fait la nourriture. Les plus courants sont le nickel, que l'on trouve dans les bijoux de fantaisie, et le latex, qui sert à la fabrication des gants de caoutchouc ménagers notamment.

Certaines activités comportent un risque élevé d'eczéma. Les adhésifs acryliques sont dangereux pour les prothésistes dentaires, les amateurs de modèles réduits, les manucures et leur clients. Les athlètes peuvent avoir des éruptions sur les pieds à cause des colles utilisées dans leurs chaussures de sport ; il faut alors essayer une autre marque.

Un vêtement de laine porté directement sur la peau peut être un élément déclencheur d'eczéma. Les personnes sensibles à la laine ne devraient pas utiliser des produits cosmétiques à base de lanoline, l'huile naturelle de la laine. Évitez les facteurs déclenchants que vous avez identifiés. Si vos éruptions s'aggravent par temps très chaud ou très froid, évitez les températures extrêmes. Achetez des savons et du papier hygiénique sans colorant ni parfum.


Eczéma et allergie


Si votre eczéma est d'origine alimentaire, démontrée par un test cutané chez l'allergologue, vous devrez suivre un régime d'éviction qui supprime toute trace de l'aliment concerné. C'est assez facile si vous cuisinez vous-même tous vos repas, mais soyez très prudent avec les plats industriels, les sauces et les condiments, ainsi qu'avec les plats servis au restaurant ou à la cantine. Ne mangez que ce dont vous êtes certain et dans le doute, abstenez-vous.



Le rôle des vitamines, les aliments riches en vitamines

Les vitamines jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Sans les vitamines, ni la croissance des enfants, ni l'équilibre nutritif des adultes, ni la persistance d'un certain tonus chez les personnes âgées ne sont possible. En quelque sorte, ce sont les vitamines qui président au cycle de la vie.

Carence en vitamines, voyons comment retrouver du tonus !

Pour commencer la journée avec une énergie féroce : écrasez 1 banane entière, mélangez-là à 2 cuillerées à café de miel et à 1 cuillerée à café de crème fraîche. Savourez !



Le rôle des vitamines et les aliments riches en vitamines



Rôle des vitamines


  • La vitamine A, qui joue un rôle dans les capacités visuelles.
  • Les vitamines B1, B6, B12, qui participent au métabolisme énergétique des acides aminés et des protéines.
  • La vitamine D, qui stimule le transport du calcium ainsi que le phosphore dans l'intestin.
  • La vitamine E, qui a une action antioxydante cellulaire.
  • La vitamine C, qui intervient dans la résistance aux infections bactériennes et virales et dans la synthèse des anticorps. Il est donc capital d'absorber quotidiennement un cocktail multivitaminé.


Aliments et plantes riches en vitamines


   ► La banane contient de la vitamine A, toutes les vitamines B sauf la B12, de la vitamine C, du sucre (80 %) et des tanins. Elle contient également du fer, du phosphore, du magnésium, du potassium, du sodium, du zinc et du manganèse. La banane offre donc un aliment vitaminé de choix pour les enfants (favorisant leur croissance) et les adultes (améliorant leur travail manuel et intellectuel).

   ► L'églantier est très riche en vitamine C. C'est un tonique, qui peut être légèrement diurétique.

   La bistorte est un tonique.

   L'éleuthérocoque est conseillé en cas de fatigue et de surmenage.

   Le fucus renferme de l'iode, qui stimule les échanges cellulaires et l'élimination des déchets. Véritable cocktail d'oligo-éléments, cette algue est indiquée en cas de fatigue ou de carence en vitamines.

   Le muirapuama est un tonique neuromusculaire.

   L'ortie contient des vitamines B, des sels minéraux, des oligo-éléments et des acides aminés. Sa richesse en silice, en zinc et en vitamines la rend très utile pour lutter contre les cheveux ternes et les ongles cassants. C'est aussi un bon reminéralisant, tonique et antiasthénique.

   La salsepareille possède des vertus fortifiantes et stimulantes.



Oméga-3 : bienfaits pour la santé, la peau

D'après des études, il a été confirmé qu'une alimentation riche en acides gras polyinsaturés oméga-3, aurait des bienfaits sur la santé en protégeant rapidement  et efficacement contre l'infarctus...



Oméga-3 : bienfaits sur la santé, la peau



Bienfaits des oméga-3 pour la santé



Il y a environ une vingtaine d'années, l'intérêt pour les oméga-3 a émergé lorsque des chercheurs se sont penchés sur la santé des Esquimaux du Groenland.

Une santé qui a de quoi faire des envieux. En effet, bien que près de 40 % de leurs calories proviennent des graisses (chair et huile de poisson, de phoque et de baleine), ils sont quasiment épargnés par des maladies cardiovasculaires et certaines maladies inflammatoire.

On s'est vite aperçu que c'était dans la nature de ces graisses, riches en oméga-3, que résidait l'explication de cette étonnante santé. Ces graisses ont la propriété d'abaisser le taux de triglycérides dans le sang et de combattre l'inflammation. Mais leur bienfaits ne s'arrêtent pas là.

Les oméga-3 sont favorables à une bonne croissance et à un développement harmonieux du fœtus et du nourrisson et seraient essentiels, dès l'enfance, pour le développement de tout le système nerveux.

   Les oméga-3 sont indispensables au bon développement de la rétine et du cerveau du fœtus et du nouveau-né.

   Les oméga-3 abaissent le taux de triglycérides quand il est trop élevé.

   Les oméga-3 préviennent les maladies cardiovasculaires et certains cancers (sein, côlon, prostate).

   Les oméga-3 ont des propriétés anti-inflammatoires. Ils diminuent également le risque de dépression.



Bienfaits des oméga-3 pour la peau


Plusieurs rapports scientifiques concluent que l'EPA, acide gras appartenant à la classe des oméga-3, freine le processus de vieillissement de la peau. Il a d'abord un effet bouclier contre les radicaux libres, qui causent notamment l'arrivée des rides. De plus, il rend l'épiderme plus résistant, plus élastique et contribue à l'adoucir.

Donc, il peut être un formidable allié santé en cas d'eczéma, d'acné, de peau sèche ou de psoriasis ou tout simplement d'hypersensibilité cutanée.


Où trouver des oméga-3 ?


On trouve des oméga-3 dans les noix, les huiles de colza, de soja et de noix. Mais aussi dans les poissons gras comme le maquereau, le saumon, le hareng, la truite (le thon en contient aussi mais il apporte trop de mercure pour une consommation régulière).

Le saumon en conserve, généralement sauvage, constitue également une excellente source en oméga-3, tandis que le saumon frais de l'Atlantique est un poisson d'élevage qui, selon une étude française parue en 1999, en fournirait 10 fois moins. On trouve très peu d'oméga-3 dans la viande.



Symptômes de la mononucléose : fatigue, fièvre, maux de tête

La mononucléose est une maladie courante, causée par le virus d'Epstein-Barr, qui frappe plus de la moitié des petits Européens de moins de 5 ans. La mononucléose passe souvent inaperçue : un peu de fatigue, une fièvre légère qui disparaissent spontanément. Le virus se transmet par la salive : toux, éternuements et baisers sur la bouche.


Symptômes de la mononucléose : fatigue, fièvre, maux de tête



Symptômes de la mononucléose


Chez l'adolescent et l'adulte, la mononucléose est beaucoup plus virulente : grande fatigue, fièvre, intenses maux de gorge, inflammation des ganglions. Les personnes atteintes perdent l'appétit, ont des maux de tête et mal dans tout le corps. La confusion avec une amygdalite est fréquente : l'emploi d'ampicilline (pénicilline) peut entraîner une urticaire. La rate et, plus rarement, le foie peuvent s'hypertrophier.

Dans les cas graves, on observe un ictère. Les symptômes disparaissent en général au bout d'une semaine ou deux. Il arrive que la guérison prenne plusieurs mois : fièvre légère, perte d'appétit et fatigue persistent des semaines après la disparition des autres symptômes.


Mononucléose, traitement


Consultez un médecin pour faire les tests sanguins nécessaires au diagnostic de la mononucléose. Le repos absolu est conseillé. Prenez de l'aspirine ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour soulager les symptômes. Il s'agit d'une maladie virale : les antibiotiques sont inutiles, sauf si des complications surviennent, ce qui reste rare. Il faut limiter ses activités jusqu'à ce que les forces reviennent et que la rate ait repris sa taille normale.


Mononucléose, alimentation


Manger équilibré. Une alimentation variée, bien pourvue en fruits et légumes, aide le système immunitaire.

Boire au moins 1,5 litre d'eau ou d'autres boissons (tisane, thé léger, jus de fruits dilué) par jour. Dans la phase aiguë, il faut beaucoup boire pour empêcher la déshydratation. Lors de la convalescence, les jus de fruits fournissent des vitamines et d'autres nutriments utiles pour le système immunitaire. Des sorbets aux fruits peuvent soulager les maux de gorge et fournissent calories, vitamines et minéraux.

Aliments en purée et fibres. La compote de fruits fournit des fibres solubles, efficaces contre la constipation. Les soupes épaisses sont nourrissantes et faciles à avaler. Entremets, œufs brouillés, fromage blanc et yaourts sont aussi bien tolérés. Servez du poisson ou de la viande tendre et hachée avec des légumes en purée associés à des pâtes ou du riz bien cuits. Les infusions calment la gorge, de même que les gargarismes à l'eau salée. Évitez l'alcool : il affaiblit le système immunitaire et le foie.



Champignon shiitaké : propriétés antioxydantes...

Le chiitaké est un champignon aux propriétés antioxydantes qui luttent contre le vieillissement, renforce le système immunitaire... Originaire du Japon, le shiitaké pousse naturellement sur le tronc d'un arbre spécifique, appelé le Shii. La couleur du chapeau de ce champignon est marron clair et son pied est blanc. Le shiitaké est un très bon champignon comestible qui dégage un parfum exquis.


Champignon shiitaké : propriétés antioxydantes, système immunitaire


Propriétés du shiitaké


Le shiitaké est parfait en cas de régime, il stimule le transit intestinal et offre des propriétés antioxydantes qui jouent aussi un rôle majeur dans la lutte contre le vieillissement. Le shiitaké, permet également de récupérer du tonus et de renforcer le système immunitaire. Son principal composé actif, est le lentinane, un sucre qui aurait des propriétés anti-cancer.


Comment préparer des shiitaké ?


Ne pas laver ni éplucher le shiitaké, le brosser avec un pinceau, l'essuyer avec un linge humide. Frais, à la poêle avec de l'échalote et du persil, sa cuisson est courte. Il peut aussi être dégusté en potage et dans des sauces. Lorsqu'il est séché, puis réhydraté, le shiitaké développe des arômes plus puissants. Peu calorique, il n'y a pas de limite pour sa consommation, sauf en cas de transit trop accéléré (1 fois par semaine).


Ou trouver des champignons shiitaké


En France, le shiitaké est vendu frais dans les épiceries chinoises, mais habituellement il est vendu sous forme séchée (médecine chinoise), ainsi que sous forme de comprimés et de gélules.



Vertus et bienfaits de la lavande : insomnie, anxiété...

Bien connue pour ses vertus et bienfaits, la lavande permet de combattre l'insomnie, de réduire l'anxiété... Grâce à son action anti-inflammatoire c'est également le remède parfait en cas de piqûre d'insectes.

La lavande est une plante aérienne qui présente des épis de fleurs mauves ou bleu clair, au sommet de longues tiges. La lavande aime la garrigue du Sud de l'Europe et les sols calcaires. Prisée de longue datte pour la fabrication d'eau de Cologne, savons et sachets parfumés, la lavande a également de nombreuses propriétés médicinales.


Vertus et bienfaits de la lavande : insomnie, anxiété



Bienfaits et vertus de la lavande


La lavande pour calmer les maux de tête : si vous avez mal à la tête, appliquez quelques gouttes d'huile de lavande sur chaque tempe et massez, le soulagement devrait être immédiat.

La tisane de lavande facilite la digestion. Les huiles décontractent les muscles lisses de l'appareil digestif et soulagent les crampes d'estomac survenant après les repas. La lavande permet également de combattre les gaz intestinaux.

La lavande pour lutter contre les infections : les tannins de la lavande tuent les bactéries et permettent d'éviter que des coupures et écorchures sans gravité ne s'infectent. Imbibez un linge propre d'infusion de lavande et appliquez cette compresse sur la plaie.

Pour soulager la douleur : l'huile de lavande a des propriétés antalgiques mineures. Elle semble réduire la transmission des impulsions nerveuses qui véhiculent les signaux douloureux. Mélangez quelques gouttes d'huile de lavande à une cuillerée à soupe d'huile de base et faites pénétrer.

La lavande soulage également les démangeaisons grâce à son action anti-inflammatoire. C'est le remède parfait en cas de piqûre d'insecte.

L'arôme de lavande provient de molécules volatiles d'acétate de linalyl, qui stimulent le nerf olfactif au niveau cérébral et calment le système nerveux central. La simple odeur de lavande peut être aussi favorable à un repos paisible que des somnifères (qui sont potentiellement responsables d'une accoutumance). Il suffit parfois de remplir un coussinet de fleurs séchées et de les placer sous l'oreiller pour retrouver un sommeil réparateur.

La lavande est aussi recommandée en cas d'anxiété ou de tension. Des chercheurs ont découvert qu'elle accroissait la quantité d'ondes cérébrales associées à la relaxation.


Comment utiliser la lavande


Conseils d'applications : sur une piqûre de guêpe, méduse, scorpion... appliquez toutes les 5 minutes pendant 1/2 heure 2 gouttes d'huile essentielle de lavande aspic. Le résultat est quasi " miraculeux ".
2 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie sur le revers d'un col de pyjama ou la taie d'oreiller favoriseront un sommeil rapide et réparateur.

Versez de l'huile de lavande dans un diffuseur pour répandre son parfum dans toute la pièce. Si vous ne possédez pas de diffuseur, mettez trois ou quatre gouttes d'huile de lavande dans un bol d'eau fumante et inhalez la vapeur. Ou bien profitez de l'effet apaisant de la lavande en ajoutant à votre bain de l'huile de lavande ou une poignée de fleurs séchées.

Ce n'est pas par hasard si l'on fait souvent infuser de la lavande dans les huiles de massage. Les huiles essentielles de lavande pénètrent facilement la peau et leurs effets sédatifs sur le système nerveux central peuvent vous aider à vous sentir mieux. Contrairement à d'autres huiles essentielles, l'huile de lavande (vendue dans les magasins de produits bien-être) peut être appliquée directement sur la peau.

Elle peut toutefois provoquer une réaction d'hypersensibilité et doit donc être utilisée avec précaution si vous êtes prédisposé à ce genre de trouble. Vous pouvez également la mélanger à une huile de base légère telle que l'huile d'olive.

Conseil pratique : 4 ou 5 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie sur un coton, un petit bout de linge, un petit morceau de bois... à mettre dans un petit pot et à placer dans un coin de vos armoires à vêtements (placards...) éloigneront les mites et donneront une odeur agréable à votre linge !



Constipation : atonique, spasmodique ou spastique

Tout ce qu'il faut savoir sur la constipation.
Si un transit régulier est important pour l'hygiène du corps, c'est une erreur de penser que les selles doivent être quotidiennes. En réalité, leur fréquence peut varier de trois fois par jour à une fois tous les 2 ou 3 jours – tout dépend de chacun.


Constipation  atonique, spasmodique ou spastique




Constipation atonique spasmodique spastique


Il y a deux types de constipation : la constipation atonique, qui provient d'une faiblesse et d'un manque de tonus des muscles du côlon, et la constipation spasmodique ou spastique, parfois appelée syndrome de l'intestin irritable, qui se caractérise, elle, par un transit intestinal irrégulier.

La constipation atonique, la plus fréquente, est liée à une consommation insuffisante de fibres et d'eau, doublée d'un manque d'exercice physique.
La constipation spasmodique peut être causée par le stress, des troubles nerveux, le tabagisme, des aliments irritants, ou une obstruction du côlon.



Constipation alimentation


Pour soulager, augmenter l'apport de fibres. Les fibres insolubles, qui se gorgent d'eau, sont précieuses contre la constipation. Mangez des légumes et des fruits, de préférence non épluchés : les fibres se concentrent dans la peau. Toute augmentation d'aliments riches en fibres doit être graduelle et s'accompagner d'une plus grande quantité de liquides.

Un peu de fruits secs. Soyez prudent avec le son ajouté aux aliments, qui peut causer ballonnements et flatulences ; de plus, il réduit l'absorption de certains minéraux.
Prenez plutôt des pruneaux (leur bonne réputation concernant les intestins paresseux est tout à fait justifiée), des abricots secs réhydratés (ils sont très bien supportés, même par les intestins sensibles), des dattes ou des figues sèches.



Constipation, favoriser un bon transit


Pour favoriser un bon transit, il faut boire beaucoup. Un adulte devrait boire si possible 1,5 litre de liquide (non alcoolisé) par jour. Lorsque un régime insuffisant en fibres se double d'une faible consommation de liquides, les selles s'assèchent et durcissent, rendant le transit intestinal de plus en plus difficile.

Faire de l'exercice. Avoir une activité physique régulière stimule le transit, alors que l'inactivité prolongée entraîne la constipation. Certains médicaments (codéine et autres analgésiques opiacés) réduisent le péristaltisme — le mouvement musculaire rythmique qui pousse la nourriture digérée à travers les intestins.

La sédentarité peut également entraîner de la constipation, comme le fait de se retenir pour aller à la selle. Pour l'éviter, il est important aussi de se présenter régulièrement aux toilettes.

Limiter l'emploi de laxatifs. L'abus de laxatifs rend l'intestin paresseux. S'il faut y avoir recours, le meilleur choix est un laxatif à base de psyllium ou un laxatif émollient (ramollisseur de selles).


Constipation et boissons chaudes


Les boissons chaudes stimulent l'intestin. Le matin, boire une tisane, un café décaféiné ou de l'eau chaude avec du citron soulage souvent la constipation.



Bienfaits du chrome pour la santé : perte de poids, diabète

Le chrome est un oligo-élément essentiel pour la santé. Il joue un rôle dans la perte de poids, le diabète de type II...
Le chrome a également un rôle important dans le métabolisme général et plus particulièrement dans la transformation et l'utilisation des sucres ; il intervient en association avec l'insuline.


Bienfaits du chrome pour la santé : perte de poids, diabète

Propriétés du chrome


Les concentrations sanguines en chrome varient en fonction de l'âge, ainsi il n'est pas rare d'observer une carence en chrome, notamment chez les personnes âgées. De plus, il semble que l'agriculture intensive et le raffinage excessif réduisent la teneur en chrome des aliments. En moindre importance, il participe à la régulation des taux de cholestérol, et de triglycérides.

Le chrome par ses propriétés, est intéressant pour les personnes qui présentent une anomalie du métabolisme des glucides, une intolérance des glucides, une hyperglycémie légère à modérée, ou en cas de diabète de type II. Le chrome est utile pour les personnes qui ont une alimentation excessive en sucre où, il agira pour diminuer les fringales sucrées et participera au suivi d'un régime amincissant.


Aliments riches en chrome


Le foie de veau
Les brocolis
Les pommes de terre
Les céréales
Le gruyère
Les viandes
Le jaune d'œuf
La levure de bière



Older Posts
© Copyright Santé pratique Published.. Blogger Templates
Back To Top