mercredi 11 novembre 2015

Hémorroïdes externes : causes hygiène de vie et traitements

Les hémorroïdes, c'est un problème très courant, mais nombreux sont ceux qui n'osent pas en parler à leur médecin. Une bonne hygiène de vie s'impose. Les hémorroïdes sont des veines situées dans la région anale. Une crise hémorroïdaire arrive lorsqu'elles subissent une pression excessive, ce qui occasionne une augmentation de sang qui favorise un risque de rupture.



Hémorroïdes externes, causes hygiène de vie et traitements 



Hémorroïdes externes : causes hygiène de vie et traitements



Hémorroïdes externes, causes et hygiène de vie


 Les hémorroïdes externes se manifestent sous la forme de protubérances qui sortent de l'anus. Plusieurs causes peuvent être à l'origine : une grossesse, la constipation, le manque d'exercice physique, des facteurs héréditaires ou des relations sexuelles anales

 Une bonne hygiène de vie et une alimentation saine, sont deux choses importante pour prévenir tout risque d'hémorroïdes externesIl est conseillé de consommer des aliments riches en fibres, de ne pas manger épicé et de boire beaucoup d'eau. En ce qui concerne les vêtements, évitez de les porter serrés et préférer le coton aux textile synthétique.

 Il est préconisé en cas d'apparition d'hémorroïdes externes, de se prendre un bain chaud pendant environ une vingtaines de minutes, cela peut calmer les démangeaisons et atténuer sensiblement la sensation de brûlure. On peut aussi utiliser des huiles naturelles de coco ou d'aloe vera qui permettront de diminuer l'inflammation.
  



Hémorroïdes externes, traitements médicamenteux divers


 Les médecins prescrivent parfois des phlébotoniques ou des vasculotropes. Ces traitements permettent d'augmenter la résistance de la paroi, ce qui évite ainsi une rupture à l'origine d'une crise hémorroïdaire. Ces produits sont en général à base de plante : marron d'inde, ginkgo biloba, mélilot...

 On utilise également des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des corticoïdes (en cas de grossesse), mais ils n'on pas les effets obtenus par les traitements locaux. Ces derniers sont composés en général des pommades destinées à soigner les lésions causées par les hémorroïdes externes. Les basiques ont un effet décongestionnant pour les veines et protègent aussi la muqueuse des selles qui peuvent aggraver la douleur.

 Du fait quelles comportent des corticoïdes, d'autre pommades ont en plus une action anti-inflammatoire qui peut être accompagnée d'anesthésiques de contact. Cela donne des propriétés antalgiques au traitement, ce qui permet de diminuer considérablement les démangeaisons. L'acte chirurgical peut être proposé en dernier recours, mais il concerne à peine 10 % des cas.