mardi 27 septembre 2016

Bronchite : toux sèche, fièvre... Symptômes et traitement

Toux sèche, nez qui coule, fièvre, tout cela sont les symptômes d'une bronchite. Aussi fatigante et pénible soit-elle, la toux à son utilité puisqu'elle permet l'évacuation des sécrétions qui envahissent les bronchesL'objectif n'est donc pas de la stopper à tout prix, mais de vivre le plus confortablement possible les symptômes de la bronchite.


Et bien sûr, d'accélérer leur disparition !Voici les bons réflexes pour aider votre organisme à combattre cette encombrante infection virale.


Bronchite  toux sèche, fièvre... Symptômes et traitement



Symptômes de la bronchite


Les symptômes pour identifier une bronchite. Tout commence en général par une toux sèche, irritante et sporadique, éventuellement accompagnée d'un nez qui coule et d'une légère fièvre (38 ou 38,5 °C). Au bout d'un à deux jours, la fièvre s'estompe et les quintes évoluent vers une toux grasse liée à l'augmentation des mucosités. Cette toux peut durer, en s'estompant progressivement, jusqu'à trois ou quatre semaines.

Au-delà de cette durée, des quintes de toux qui persisteraient nécessiteraient un examen médical approfondi. De la même façon, si votre fièvre dépasse 38 °C plus de quarante-huit heure, si vos sécrétions sont purulentes, si vous êtes enceinte, allaitez ou soufrez d'une maladie chronique, mieux vaut consulter d'emblée. Hormis ces cas, vous pouvez vous traiter seul.




Traitement pour la bronchite


Comme il s'agit d'une infection virale, il est le plus souvent inutile d'avoir recours aux antibiotiques. Un fluidifiant bronchique à base de carbocistéine, disponible en pharmacie sans ordonnance, peut en revanche être nécessaire en cas d'encombrement trop important.

Vous pouvez également prendre quatre fois par jour 1 goutte d'huile essentielle de niaouli et 1 goutte d'huile essentielle de teatree sur un demi-sucre. À compléter avec une friction quotidienne du thorax à base d'huiles essentielles décongestionnantes. La bonne recette : 5 gouttes d'huile essentielle d'aiguilles de pin et 2 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus, mélangées à de la teinture-mère de grindélia.

Pensez à humidifier l'atmosphère. Pour faciliter l'évacuation des mucosités pendant tout ce temps, placez sur les radiateurs des humidificateurs dans lesquels vous aurez mis quelques gouttes d'huile essentielle (pin ou eucalyptus ici aussi).

Veillez à boire deux litres d'eau par jour et lavez-vous régulièrement le nez à l'aide d'un pulvérisateur d'eau de mer enrichi en oligo-éléments. Vous pouvez également faire des inhalations. Et évitez de fumer, pour ne pas irriter davantage vos bronches.


Si vous avez tendance à multiplier les bronchites en hiver, tester votre souffle. Mieux vaut faire mesurer régulièrement votre souffle par un médecin généraliste ou un pneumologue, surtout si vous fumez. La mesure du débit expiratoire de pointe permet en effet de dépister d'éventuelles pathologies type asthme ou bronchopneumopathie obstructive chronique (BPCO).

Pour pratiquer ce test rapide et indolore, le médecin vous fait simplement mettre un pince-nez et vous demande de souffler le plus fortement possible dans l'embout d'un petit appareil appelé débitmètre de pointe (peak-flow).