mercredi 21 décembre 2016

Ulcères peptiques gastriques duodénal : causes, traitement

L'ulcère gastrique est une des maladies les plus couramment diagnostiquées dans le monde ; il est aussi fréquent chez l'homme que chez la femme. Quand l'érosion se fait dans le duodénum, la partie supérieure de l'intestin grêle, on utilise le terme d'ulcère duodénal ; quand elle se fait dans l'estomac seulement, on parle d'ulcère gastrique.


Toutes les lésions qui érodent les muqueuses ou la peau et vont jusqu'au muscles sous-jacent sont des ulcères. Les lésions qui sont localisées dans la partie inférieure de l'œsophage, dans l'estomac ou dans le duodénum portent le nom d'ulcères gastriques (ou peptiques) parce qu'ils se forment dans des zones exposées à l'acidité gastrique et à une enzyme digestive, la pepsine.


Ulcères peptiques gastriques duodénal  causes, traitement



Ulcères gastriques, symptômes


La personne atteinte d'un ulcère, a l'impression d'être rongée de l'intérieur ou que ça la brûle ; elle peut souvent indiquer l'endroit exact. La douleur commence habituellement 2 à 3 heures après un repas ; généralement, elle empire quand l'estomac est vide, s'apaise si l'on grignote ou si l'on prend un antiacide.

Certaines personnes n'ont pas de douleur ulcéreuse, mais plutôt des saignements de l'estomac, des aigreurs œsophagiennes, des ballonnements et des flatulences, des nausées et des vomissements.



Les causes d'ulcères


Pendant longtemps, les antiacides ont été le traitement de choix des ulcères. Leur utilisation était fondée sur la notion que les ulcères seraient dus à la sécrétion excessive d'acide ou a des problèmes de digestion. Mais la plupart des ulcères se développent lorsqu'une bactérie commune, Helicobacter pylori, infecte le tractus intestinal.

Tabagisme, stress, alcoolisme augmentent les risques d'ulcère. Il peut y avoir une prédisposition héréditaire à cette affection. Enfin, les ulcères gastriques peuvent faire suite à un stress physique : brûlures importantes ou chirurgie.

L'autre cause importante d'ulcères est une réaction aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), notamment l'aspirine, l'ibuprofène et le naproxène, qui érodent les muqueuses. De plus, l'aspirine inhibe la coagulation sanguine et favorise les saignements.


Ulcères gastriques, traitement médical


Si les épreuves de laboratoire confirment la présence de H. pylori, le traitement comportera des antibiotiques pour éliminer la bactérie et un inhibiteur des sécrétions gastriques d'acide (acide chlorhydrique). 
La bactérie est généralement éliminée en une semaine, mais beaucoup de personnes éprouvent des effets secondaires : nausée, diarrhée, goût métallique dans la bouche. Prendre du yaourt, qui contient des lactobacilles et des bifidobactéries vivants, tous les jours du traitement peut diminuer ces symptômes.

Cesser de fumer. Le tabagisme ralentit la guérison et favorise les récidives. Les fumeurs font couramment des ulcères tant qu'ils n'arrêtent pas la cigarette.

Ne plus prendre les médicaments nocifs. Si l'ulcère vient des AINS, il faut cesser de prendre ceux-ci. Pour les personnes arthritiques qui ont besoin d'un médicament pour calmer la douleur, il faudra changer la prescription.

Faire de l'exercice pour augmenter le taux d'endorphines. Les ulcéreux peuvent tirer profit des techniques de relaxation et du biofeedback contre le stress. Faire régulièrement de l'exercice favorise la libération d'endorphines, substances chimiques cérébrales qui apaisent la douleur et ont un effet positif sur l'humeur.


Ulcères gastriques, traitement naturel


Les personnes atteintes d'un ulcère recourent souvent à l'autotraitement : médicaments en vente libre, préparations maison contenant du bicarbonate de soude pour neutraliser l'acidité gastrique. Mais l'utilisation à long terme d'antiacides contenant de l'hydroxyde d'aluminium peut empêcher l'absorption du phosphore et entraîner une déperdition des minéraux qui se trouvent dans les os.

L'ingestion prolongée de bicarbonate de soude ou d'antiacides au carbonate de calcium peut provoquer dans l'organisme l'accumulation de calcium et d'alcalins entraînant nausées, céphalées, faiblesse, risque de lésion rénale. Consultez votre médecin avant de prendre ces médicaments.

La réglisse semble un remède efficace contre l'ulcère ; utilisez de préférence de la réglisse déglycyrrhizinée, pour éviter le risque d'élévation de le tension artérielle.


Ulcères et alimentation


On recommandait autrefois un régime avec beaucoup d'exclusions d'aliments censés aggraver l'ulcère, mais rien ne prouve que cela accélère la guérison. En fait, il faut éviter la hausse soudaine de la sécrétion gastrique d'acide et l'irritation de la muqueuse gastro-intestinale.

Éviter les aliments déclencheurs. Ce ne sont pas les mêmes d'une personne à l'autre, mais certains sont communs : café (même décaféiné), caféine du thé, des boissons au cola et du chocolat, alcool, menthe, tomates et préparations à la tomate. La menthe et le chocolat peuvent aussi empêcher la fermeture du sphincter gastro-œsophagien, ce qui laisse remonter les sucs gastriques dans l'œsophage et cause des brûlures gastriques.

Les aliments gras peuvent ralentir la vidange de l'estomac et stimuler la production de sucs acides. Le lait et les produits laitiers soulagent temporairement la douleur mais peuvent entraîner un effet de rebond sur la sécrétion gastrique d'acide. Les épices (poivre noir, clous de girofle, piments, etc.) et l'ail doivent être limités ou éliminés. Les jus d'agrumes accentuent la douleur chez certains.

Manger des aliments riche en fer. Les saignements d'un ulcère non traité peuvent mener à une anémie ferriprive. Les personnes souffrant d'anémie doivent manger des aliments riches en fer : viande maigre, foie, volaille, abricots séchés, légumineuses.