mardi 25 avril 2017

Canneberge : infection urinaire, cystites récidivantes

Le jus de canneberge ou cranberry aide à prévenir ou à atténuer les cystites récidivantes et d'autres infections des voies urinaires. La canneberge est une plante vivace qui pousse à l'état sauvage dans les tourbières acides d'Amérique du Nord ou du Canada. 

C'est un arbrisseau à feuilles persistantes d'une hauteur d'environ 30 à 40 cm. Ses fruits, sont de petites baies rougeâtres d'un diamètre de 1 à 2 cm, dont on fait un jus relativement acide qui est très largement consommé pour ses bienfaits.


Canneberge : infection urinaire, cystites récidivantes



Propriétés de la canneberge


La canneberge (cranberry) contient des proanthosyanidines, un antioxydant 20 fois plus puissant que la vitamine C et 50 fois plus puissant que la vitamine E, qui contribue à diminuer la fixation de certaines bactéries (Escherichia coli) sur les parois urinaires ; ainsi elle permet d'éviter les gènes urinaires récidivantes.

Des études ont montré son effet protecteur sur la vessie contre les agressions bactériennes. En effet, la canneberge réduirait significativement le nombre d'infection urinaires par an. Elle est donc conseillée pour assurer le bon fonctionnement du système urinaire. Les polyphénols, très présents, auraient un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire.


Ou trouver de la canneberge ?


La canneberge est commercialisée fraîche, surgelée ou sous forme de jus pur ou en mélange. On la trouve également dans les magasins de produits diététiques et bio, en pharmacie sous forme de gélules, sachets, comprimés...

Avantage : 
  • bonne source de vitamine C et de fibres
  • le jus aide à prévenir ou à atténuer la cystite et d'autres infections des voies urinaires
  • renferme des bioflavonoïdes qui favorisent la vision nocturne et prémuniraient contre le cancer

Inconvénient :
  • très acidulée, la canneberge doit être additionnée de sucre pour devenir agréable au goût



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire