Découvrez ici les meilleures infos du site Santé pratique

Causes et symptômes d'anémie : carence en fer, fatigue...

Vous êtes pâle ? Vous vous sentez fatigué ? Une analyse de sang vous permettra de savoir si vous souffrez d'anémie et, dans ce cas, de quoi vous manquez – de fer ou d'autres chose.


L'anémie peut provenir d'un manque de globules rouges dans le sang ou d'un déficit en hémoglobine. L'organisme ne recevant pas suffisamment d'oxygène, il s'affaiblit et se fatigue. Même si les symptômes sont très discrets, l'anémie est dangereuse si elle n'est pas diagnostiquée et traitée à temps. Si vous avez des raisons de penser que vous êtes anémié, consultez votre médecin, qui en déterminera la cause et prescrira le traitement approprié.


Causes et symptômes d'anémie : carence en fer, fatigue



Les causes d'anémie


La carence en fer est la plus commune. Généralement, elle résulte d'une perte de sang progressive et prolongée qui épuise les réserves en fer de l'organisme, entraînant une diminution du taux d'hémoglobine. Les femmes souffrent souvent de cette carence avant la ménopause, surtout si elles ont les règles abondantes. 

Certaines pathologies qui entraînent des petits saignements : hémorroïdes, polypes du rectum, ulcères, cancer de l'estomac ou du côlon, peuvent avoir le même effet, ainsi que l'utilisation prolongée de l'aspirine et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l'ibuprofène.

Cependant, la cause la plus fréquente de carence en fer est la grossesse ; chaque bébé prélève 1 g de fer à sa mère : 500 mg pour lui-même et autant pour le placenta. Deux grossesses rapprochées pénalisent une femme de 2 g de fer, ramenant ses réserves en dessous du seuil d'alerte.


L'anémie dite pernicieuse, causée par une carence en vitamine B12 ou en acide folique – essentiels pour la production des globules rouges –, est plus rare. Les alcooliques, les fumeurs, les sujets souffrant de certains troubles digestifs, les végétariens, les personnes de plus de 50 ans et les femmes enceintes ou celles qui allaitent sont les plus exposés, soit parce qu'ils s'alimentent mal, soit parce qu'ils n'assimilent pas bien les nutriments.

Le fer étant présent dans un grand nombre d'aliments, il est rare que l'on puisse attribuer l'anémie essentiellement à un rapport nutritionnel insuffisant. Il existe aussi des formes d'anémie dues à des maladies chroniques (cancer, lupus, rhumatisme articulaire, par exemple), d'autres qui sont héréditaires, comme la drépanocytose, et d'autres enfin causées par la toxicomanie ou par l'exposition à des produits toxiques ou à des radiations.


Symptômes de l"anémie


  • Affaiblissement, fatigue, vertiges, irritabilité, confusion mentale.
  • Pâleur, surtout des gencives, de l'intérieur des paupières et du dessous des ongles.
  • Palpitations ; essoufflement.
  • Plaies dans la bouche ou sur la langue ; bleus ou saignements inhabituels.
  • Engourdissement des bras et des jambes, picotements.
  • Nausées et diarrhées.



Bienfaits des compléments nutritionnels


Tout dépend du type d'anémie. Consulter un médecin est impératif si elle provient d'une carence en fer, laquelle peut être provoquée par une hémorragie interne.
En même temps que des compléments de fer, il peut être bon de prendre de la vitamine C, car elle en active l'assimilation. Tout traitement de ce type doit être suivi médicalement : un excès de fer peut être dangereux et faire l'objet d'une analyse de sang tout les mois.

La vitamine C présente aussi un grand intérêt dans le cas d'une anémie due à une carence en vitamine B12 ou en acide folique, car elle facilite l'assimilation de ces nutriments par l'organisme. Vitamine B12 et acide folique doivent toujours être pris ensemble et sous surveillance médicale, car un excès de l'une peut masquer un déficit de l'autre. 

Leur action combinée stimule la production de globules rouges. Une fois l'anémie enrayée et s'il est sûr qu'elle n'était pas due à un défaut d'assimilation, la quantité de vitamine B12 et d'acide folique contenue dans une dose quotidienne de polyvitamines suffira sans doute à empêcher une récidive.

Bien que les plantes apportent vitamines et minéraux en faible quantité, les phytonutriments qu'elles fournissent justifient leur consommation. L'échinée est connue pour son action régénératrice des globules rouges et l'ortie est utilisée par les phytothérapeutes pour traiter l'anémie. Le pissenlit, la bardane, la gentiane et le trèfle rouge, pris sous forme de teinture ou d'infusion, favoriseraient l'assimilation du fer.

Que faire d'autre ?
Mangez des aliments riches en fer (foie, viande rouge, légumineuses, fruits secs, noix et crustacés), en acide folique (foie, germe de blé, épinards, cacahuètes, noix, asperges et camembert) et en vitamine B12 (foie, crustacés, viande, fromage, poisson et œufs).



Commentaires