jeudi 3 novembre 2016

Bienfaits du thym : bronchite, toux, coqueluche...

Thym — Thymus vulgaris   🍂   Famille des labiées.

Autres noms : farigoule, barigoule, frigoule, pote.


Description du thym


Le thym est un sous-arbrisseau à racines ligneuses, rameuses, tortueuses. Ses tiges de 10 à 30 cm, sont ligneuses à la base, herbacées au sommet, très diffuses. Le thym a des petites feuilles opposées, sessiles, ovales, lancéolées, à bord roulé en dessous. Les fleurs roses du thym, visibles de juin à octobre, sont réunies en glomérules, l'ensemble constituant des grappes terminales feuillées.


Le fruit se compose de quatre akènes ovoïdes. Spontané sur les sols rocailleux de la région méditerranéenne, le thym pousse aussi en Europe centrale, en Afrique orientale, en Inde, en Turquie et en Amérique du Nord.




Bienfaits du thym  bronchite, toux, coqueluche...



Propriétés du thym et recommandations


     ► Spasmolytique bronchique, antiseptique général, le thym est employé pour traiter les bronchites, la toux, la coqueluche, toutes les affections inflammatoires des voies respiratoires supérieures.

     Antifongique, le thym est employé en cas de candidoses.

     Les propriétés du thym antibactérienne et antispasmodique agissent sur les troubles digestifs.

     Tonique, le thym combat l'asthénie physique, intellectuelle et sexuelle.

     Vermifuge, le thym est utilisé sans danger pour les enfants.



Bienfaits du thym


Utilisation en usage interne :

Bronchite, toux, coqueluche, candidose, digestion lente et difficile, flatulences, mauvaise haleine, colite, fatigue physique et morale.

Infusion : 1 cuillerée à café de feuilles par tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour, en dehors des repas, jusqu'à amélioration des symptômes.

Poudre : 1 cuillerée à café rase dans un peu d'eau, 2 à 3 fois par jour, en dehors des repas, jusqu'à amélioration des symptômes.

Teinture : 30 gouttes dans un verre d'eau, 2 à 3 fois par jour, en dehors de repas, jusqu'à amélioration des symptômes.

Gélules : 2 gélules matin et soir , en dehors des repas, jusqu'à amélioration des symptômes.

Huile essentielle : 2 gouttes sur un morceau de sucre ou un comprimé neutre, 2 fois par jour, en dehors des repas, jusqu'à amélioration des symptômes.
Précaution d'emploi : l'huile essentielle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou allaitante.

Parties utilisées et formes de présentation : les feuilles, séchées, en poudre, en teinture ou en gélules ; l'huile essentielle.

Composants : tanins, flavonoïdes, huile essentielle de composition variable selon le chémotype, acide rosmarinique, thymol, carvacrol.





Précautions d'emploi

L'huile essentielle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou allaitante.
Il faut toujours suivre les précautions d'emploi et les posologies  sans dépasser les doses données. Il faut également s'assurer que l'on a bien identifié les plantes que l'on souhaite utiliser. N'hésitez pas à demander des conseils à un pharmacien ou un phytothérapeute.