Causes de la constipation et comment soigner la constipation

La constipation affecte le quotidien de nombreuses personnes et peut être vécue comme handicapante. Pour retrouver la forme, santé pratique vous informe sur les causes de la constipation, et comment soigner la constipation naturellement.


Causes de la constipation et comment soigner la constipation

Quelles sont les causes de la constipation ?


On parle de constipation lorsque la fréquence des selles est inférieure à trois fois par semaine. Cependant, le transit variant beaucoup d'une personne à l'autre, d'autres  troubles sont également pris en compte pour qualifier cette gêne désagréable : selles dures, difficile à évacuer, impression d'évacuation incomplète, ventre gonflé et également douloureux...

Si votre constipation est récente – hormis un changement de votre quotidien –, elle peut avoir une cause médicale, vous devez en parler à votre médecin. Elle peut être due à la prise de certains médicaments, c'est un effet secondaire qui est indiqué sur les notices : votre traitement pourrait alors se voir modifié.

La constipation peut également être liées à certaines affections qui seront recherchées en fonction d'autres symptômes que vous avez, notamment par bilan sanguin : par exemple, une hypothyroïdie, un intestin irritable, un diabète, un manque de magnésium ou, plus rarement, un cancer du côlon... Si vous avez toujours plus ou moins eu ce problème de transit ralenti, il peut s'agir d'un intestin paresseux, associé souvent à des erreurs d'hygiène de vie.


Comment soigner la constipation ?


Quelques règles d'or à suivre : lutter contre la constipation passe avant tout par de bonnes habitudes alimentaires. Attention, il faut la plupart du temps quelques jours, voire quelques semaines, pour constater un mieux. Et il faut ensuite persévérer.
  • Buvez au moins 1,5 l d'eau par jour, dès le matin au lever ou au petit déjeuner. Optez pour une eau riche en magnésium, type Hépar. Elle a démontré son efficacité pour accélérer le transit et diminuer les troubles associés. Ce qui n'est pas le cas des eaux gazeuses, riches en un autre type de magnésium.

  • Misez beaucoup sur les fibres. Il vous en faut 30 g par jour environ. En mangeant 2 à 3 portions de légumes (crudités, salade, légumes cuits) et 2 à 3 fruits (évitez les bananes), vous en aurez déjà pas loin de 20 g. Complétez avec du pain complet ou aux céréales, des biscottes au son, des céréales de petit déjeuner au son ; 2 à 3 pruneaux par jour ; des légumes secs au moins deux fois par semaine ; et régulièrement des fruits secs et oléagineux, comme des noix, des noisettes et des amandes (une bonne poignée d'amandes apporte 6 g de fibres). Au besoin, vous pouvez ajouter une cuillerée à café de son de blé dans une salade ou un yaourt une fois par jour : mais ponctuellement, en cas de souci passager, et non pas lorsque votre transit est normal car le son peut, à la longue, irriter le côlon.

  • Pensez aux ferments lactiques : ils entretiennent la flore intestinale et contribuent à la régularité du transit. Chaque jour, mangez 2 à 3 yaourts ou autres laits fermentés (produit avec des bifidobactéries ou lactobacilles). Vous pouvez aussi utiliser des ferments lactiques en complément alimentaire, sous forme de poudre ou de comprimés (type Ultra-levure ou Bion Tracit).

  • Pour la constipation, il faut bouger davantage en effectuant par exemple 30 minutes de marche rapide par jour. C'est efficace ! Cette activité physique fait travailler les muscles abdominaux et cela stimule les contractions de l'intestin. Essayez d'avoir des horaires réguliers, que se soit pour les repas ou pour aller aux toilettes : le corps se conditionne à certaines habitudes.

  • Si ces mesures ne suffisent vraiment pas pour la constipation, recourir à des médicaments laxatifs est une solution possible. Mais ils doivent être utilisés ponctuellement, durant moins d'un mois, et il faut opter pour ceux ayant peu d'effets secondaires : les macrogols, très efficaces est particulièrement recommandés, les laxatifs osmotiques (par exemple, TransipegLIB), ou les laxatifs de lest.
Demander conseil à votre pharmacien ou si les symptômes persistent consulter votre médecin.


La constipation et le stress


C'est un grand classique, d'ailleurs beaucoup de femmes le constatent : le simple fait de changer de rythme de vie, comme lors d'un départ en vacances ou d'un déplacement pour son travail, entraîne souvent un épisode de constipation. Tout simplement parce qu'on mange un peu différemment, qu'on a plus les mêmes horaires de repas, ou qu'on fait moins d'activité physique...

De même, une période de stress peut " bloquer " votre transit. Pour cause : le tube digestif communique avec le cerveau, et le transit est aussi dépendant des émotions ! Dans ces deux situations, appliquez les conseils alimentaires ci-dessus : cela signifie en général à ce que les choses rentrent vite dans l'ordre. Et, contre le stress, bougez, relaxez-vous.



Enregistrer un commentaire

0 Commentaires